DES GOUTTES D’EAU DANS LE DESERT…

un reportage de Mathieu Libourel et de Marc Jourfier

En exclusivité sur le site lesinfos.com, dailymotion et borderlineprod.fr

Des gouttes d’eau dans le désert


Le problème de l’accès à l’eau, est sans doute l’un des principaux dénominateurs communs aux pays d’Afrique et surtout l’un des pires fléaux. Des associations se battent au quotidien sur le terrain pour trouver des solutions, mais cela ne suffit pas. Ils sont longs les trajets qui mènent à la source. Et s’il n’y a pas d’eau il n’y a pas de vie. Dans ce web docu vous allez découvrir comment le travail d’un jeune français peut apporter une sacrée pierre à l’édifice. Combien son geste est important pour garantir la qualité de l’eau potable d’une petite ville. Nous sommes partis à la rencontre de Frédéric… au Burkina Faso, pour comprendre l’importance de son travail.

Résumé :

Frédéric, 22 ans, est étudiant et travaille sur l’assainissement de l’eau et l’alimentation en eau potable au Burkina Faso. Il est en stage pour 5 mois. Lesinfos.com est parti à sa recontre, sur son lieu de travail… Au Burkina Faso.

Entouré par pas moins de six pays (Bénin, Niger, Mali, Togo, Ghana et Côte d’Ivoire), le Burkina Faso, littéralement “pays des hommes intègres”, est privé de tout accès à la mer. Un problème pour ce pays dont la partie nord se situe en plein Sahel : une bande de territoires coupant l’Afrique en deux, en proie à une sécheresse et une désertification toujours plus grande.

Au nord-est du Burkina Faso, les précipitations sont inférieures à 300 mm par an, soit deux fois moins par rapport aux régions les plus arides de France. Les nappes phréatiques s’épuisent et la température atteint les 45 degrés Celsius. La population du nord, migre de plus en plus vers le sud du pays, moins soumis à ce climat hostile.

C’est dans ce contexte que Frédéric, jeune étudiant de 22 ans, effectue un stage de 5 mois à Dori, au nord-est du Burkina Faso. Cette ville de 30 000 habitants demeure l’un des centre d’échanges commerciaux du pays, dans une région de plus en plus frappée par la sécheresse. Il est chargé par la mairie de la ville de “faire le bilan de la production de l’eau jusqu’au robinet du consommateur et d’en analyser la qualité”. Lesinfos.com est parti à sa rencontre et à la découverte du territoire burkinabé.

Mots clés: , , , , , , , ,

Cet article du 24 mars 2010 est classé dans Nos reportages.
Vous pouvez suivre les réponses en vous abonnant au flux RSS 2.0.

Comments are closed.