Avec les rebelles sur la ligne de front de Goualich

Un rebelle se repose entre deux bombardements

Un rebelle se repose entre deux bombardements

Un reportage de Matthieu Mabin, Eve Irvine et Marc Jourfier,  Juillet 2011

Publié par marco le 22 juillet 2011 dans news Mots clés: ,  •  Aucun commentaire

A la frontière Libyenne…

Deux enfants Libyens au poste frontière de Dahibah, entre la Tunisie et la Libye.
Deux enfants Libyens au poste frontière de Dahibah, entre la Tunisie et la Libye.

« Ils ont tirés une quarantaine de roquettes de la montagne, là-bas ! »

Yousef est un grand libyen de 25 ans d’origine berbère qui est stationné au poste de Dehiba à la frontière Libano-tunisienne. La nuit dernière, les forces pro-Kadhafi (TQP) ont bombardés le poste frontière. Pour la première fois depuis le début des hostilités, la partie tunisienne du poste a été bombardé. Un militaire tunisien a même été blessé.

« Il était environs minuit ; les tirs se sont déplacés jusqu’a venir devant le baraquement. Regardes, c’est un morceau de roquette »me montre Yousef, 25 ans, policier. Il tient dans la main un morceau d’acier qui a été déformé et qui ressemble à une boule de pate à modeler. « Ils veulent que l’on ferme ce passage ! Comme ça, ça asphyxierait la rébellion ! »

Situé au milieu d’une plaine aride et désertique, à 130 kms au Nord de Tataouine dans le grand sud tunisien, Dehiba est sorti de son anonymat depuis que les rebelles du djebel Nefoussa, tribus à dominante berbères vivant dans l’ouest de la région appelé la tripolitaine, ont pris le poste frontière après de violents combats.

Depuis ce temps là, les forces pro-Kadhafi restent sur leurs positions à quelques kilomètres.  « C e sont des maliens, des nigérians et des tchadiens qui sont payés par Kadhafi pour aller combattre… » nous dit Omar, coiffé d’une casquette aux couleurs de le rébellion, qui est là pour s’occuper de gérer les gens qui veulent quitter la Libye.

Une guerre de position. Voila ce qu’est devenue le front ouest du Djebel Nefoussa. Quelques tirs de harcèlement de la part du TQP pour rappeler aux rebelles qu’ils sont là ! La chaleur écrasante qui règne dans la région en ce moment ne motive pas l’un ou l’autre des partis à bouger. Certains véhicules qui traversent la frontière vers la Libye ont même des enfants, signe que le calme est revenu dans certaines parties de la région.

Devant le poste frontière de Dehiba, un monument improvisé nous montre que la guerre n’est pas loin : des morceaux de roquette et d’obus ont été regroupés avec un panneau danger qui les surplombe.

A une dizaine de jour du ramadan, la situation ne risque pas d’évoluer dans l’immédiat. Les forces en présence s’installent pour durer pour le meilleur et pour le pire !

Marc Jourfier, Dehiba, Libye.

A la frontière Libano-tunisienne, un jeune garçon brandit fièrement le drapeau de la Libye libre.

A la frontière Libano-tunisienne, un jeune garçon brandit fièrement le drapeau de la Libye libre.

Publié par marco le 22 juillet 2011 dans news Mots clés: ,  •  Comments Off

DANS LA COMMUNAUTE CHRETIENNE D’ISLAMABAD…

Vue du village chrétien en plein coeur d'Islamabad

Vue du village chrétien en plein coeur d'Islamabad

En plein coeur d’islamabad, le village chrétien est un bidonville ou logent la plupart des chrétiens e la capitale Pakistanaise. Il se trouve en F7/4, un quartier huppé.

En cette fin d'après midi, les hommes jouent au carte

En cette fin d'après midi, les hommes jouent au carte

Ce quartier d’Islamabad s’appelle la “French Colony” en souvenir de l’ambassade de France qui se trouvait à cet endroit il y a quelques années.

Publié par marco le 16 mars 2011 dans news  •  Aucun commentaire

Photos enfants à Taxila

Au milieu de la misère des enfants s'amusent dans les rues de Taxila

Au milieu de la misère des enfants s'amusent dans les rues de Taxila

Publié par marco le 14 mars 2011 dans news  •  Aucun commentaire

LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE TAXILA 2

Au milieu des ruines de Sirkap, Fahat fait paître ses vaches.

Au milieu des ruines de Sirkap, Fahat fait paître ses vaches.

Sirkap est le site archéologique le plus célèbre parmi tous les spots de Taxila.

Publié par marco le 13 mars 2011 dans news Mots clés:  •  Aucun commentaire